L’auto-étalonnage est un processus réalisé par un utilisateur dans le but de préparer un instrument ou système d’IM&T à son utilisation. Ce processus peut être nécessaire à intervalles réguliers, comme à chaque séquence de mise sous tension, ou une fois par quart de travail, par jour ou par semaine de fonctionnement continu, ou encore si la température ambiante change d’une quantité spécifiée. Une fois initialisé, le processus peut être réalisé complètement par l’instrument ou peut nécessiter l’intervention de l’utilisateur et/ou l’utilisation d’artéfacts étalonnés externes. L’objectif habituel est l’amélioration de l’exactitude en caractérisant les erreurs inhérentes au système de mesure avant que l’élément à mesurer ne soit connecté. L’auto-étalonnage n’est pas équivalent à un étalonnage périodique (vérification des performances) car il n’est pas réalisé en suivant une procédure d’étalonnage et ne suit pas les exigences métrologiques pour l’étalonnage. De plus, si un instrument doit être auto-étalonné avant son utilisation, cet auto-étalonnage se réalisera alors aussi au début d’une procédure d’étalonnage. L’auto-étalonnage peut aussi être appelé normalisation ou standardisation. Comparer avec : étalonnage (2.B) Différent de : étalonnage (1

Vous pouvez télécharger l’ensemble du glossaire sous format pdf ici
Besoin d'aide?
Fermer